Passer au contenu principal

Musqueam guide YVR à travers une cérémonie culturelle à l'appui de la réconciliation

L’administration de l’aéroport de Vancouver a tenu aujourd’hui une cérémonie à l’aéroport avec la bande indienne Musqueam, comme une correction pour s'aligner sur le protocole culturel. Ce protocole comprenait l’érection d’une figure d’accueil dans le parc Chester Johnson, près de la zone des arrivées internationales, et le transfert de trois poteaux traditionnels de la Première Nation Gitxsan dans un parc avoisinant, avec la permission de la communauté Musqueam.

Les Musqueam sont les premiers habitants de Sea Island, où se trouve l’aéroport YVR. Il va donc sans dire, outre le fait que les œuvres d’art autochtones qui se trouvent à l’aéroport et sur Sea Island ont été créées par des membres de la communauté Musqueam et qu’elles témoignent de leur culture et de leurs traditions, que la Première Nation Musqueam a son mot à dire quant à l’emplacement et à l’utilisation des œuvres d’art autochtones.

Après de nombreux mois de planification et de coordination, la figure d’accueil nouvellement érigée dans le parc Chester Johnson, sculptée par ʔəy̓xʷatələq (l’artiste Musqueam Brent Sparrow), est visible à la sortie de l’aérogare internationale de YVR. Cet emplacement revêt une signification particulière pour la culture Musqueam et l’esprit des lieux d’YVR, car il permet d’accueillir, dans le respect de la tradition du peuple Musqueam, les millions de voyageurs et de visiteurs qui mettent chaque année le pied dans l’aéroport et sur le territoire de la Première Nation Musqueam.

Des membres de la Première Nation Gitxsan, dont le territoire ancestral se trouve au nord-ouest de l’Intérieur de la Colombie-Britannique, ont participé aux travaux de préparation de la cérémonie afin de témoigner le déplacement les mâts qui se trouvaient dans le parc. Ces mâts, créés en 1970 par Les chefs héréditaires, le chef Delgamuukw (Earl Muldon) et le chef Simogyet Geel (Walter Harris), ont été sculptés avec un groupe d'étudiants de la Gitanmaax School of Northwest Coast Indian Art, située dans le village historique de K'san. Les poteaux K'san, comme on les appelle maintenant, sont prêtés à YVR par le Musée de Vancouver depuis 1995.

« hay ce:p q̓ə (merci) à tous les intervenants d’YVR qui ont pris l’initiative de modifier l’emplacement des mâts Gitxsan, qui avaient été érigés par erreur sur le territoire de la Première Nation Musqueam, » a précisé le chef Musqueam Wayne Sparrow. « Cette cérémonie nous permet de continuer d’avancer sur la voie commune de la réconciliation et démontre aux autres organisations et entreprises qui exposent des œuvres d’art autochtones issues d’une autre Première Nation que celle ayant occupé leurs terres qu’elles peuvent rectifier le tir. »

« L’érection d’une figure d’accueil Musqueam au cœur d’YVR et la relocalisation des poteaux de la Première Nation Gitxsan, avec sa permission, constitue une étape importante de notre partenariat avec la Première Nation Musqueam et de notre cheminement vers la réconciliation, » a indiqué Tamara Vrooman, Présidente et directrice générale de l’administration de l’aéroport de Vancouver. « Nous sommes privilégiés de pouvoir collaborer avec la Première Nation Musqueam en vue d’améliorer le legs que nous voulons laisser et de tirer parti des possibilités qui s’offrent à nous afin de renforcer notre partenariat et d’aider la collectivité que nous servons. »

Cette année marque le cinquième anniversaire de la signature de l’Accord sur la durabilité et l’amitié entre YVR et la bande indienne Musqueam. Depuis la signature de cet accord historique, YVR a intégré les protocoles culturels Musqueam dans l’ensemble de ses activités et continue d’accroître la représentation de la Première Nation Musqueam au sein de l’aéroport. Outre la cérémonie culturelle qui a eu lieu le 19 juillet, YVR a donné suite à certains des 94 appels à l’action lancés par la Commission de vérité et réconciliation du Canada et prévoit de prendre d’autres mesures connexes.

YVR et Musqueam se trouvent sur le même territoire, qui est le territoire Musqueam traditionnel. Musqueam joue maintenant un rôle de premier plan dans de nombreuses sphères d’activité d’YVR, notamment en matière de gestion du bruit, de protection de l’environnement, de planification du développement et d’engagement culturel.

Pour plus d'informations sur la figure de bienvenue Musqueam, veuillez contacter l'agent des communications Musqueam à [email protected].

Plus d'informations sur les poteaux Gitxsan K'san sont disponibles dans le catalogue du Musée de Vancouver ici.

We use cookies to improve user experience, and by using this site, you consent to the use of cookies. Learn more and how to manage your preferences on our Privacy page.