L’Administration de l’aéroport de Vancouver s’engage à atteindre zéro émission nette d’ici 2050 | YVR
Avis: NOUVELLES EXIGENCES DE VOYAGE À YVR
Détails
Passer au contenu principal

L’Administration de l’aéroport de Vancouver s’engage à atteindre zéro émission nette d’ici 2050

Le nouveau Plan de gestion environnementale pave la voie pour YVR dans le cadre des mesures déployées afin de réduire les émissions, la consommation d’eau et la production de déchets, en plus d’améliorer l’écosystème de Sea Island

Aujourd’hui, c’est avec plaisir que l’Administration de l’aéroport de Vancouver dévoile son plan pour l’aéroport international de Vancouver (YVR) afin d’atteindre quatre nouvelles cibles en matière de durabilité. Parmi les objectifs énoncés dans le Plan de gestion environnementale (PGE) 2020-2024, il est notamment question de l’engagement de devenir carboneutre en 2020 et d’atteindre l’objectif de zéro émission nette de carbone d’ici 2050, et ce, tout en reliant fièrement la Colombie-Britannique au monde.

« L’intendance environnementale est au cœur de notre identité et de notre fonctionnement à YVR. Dans la foulée de nos efforts visant à renforcer notre position d’aéroport central de calibre international, nous sommes tournés vers l’avenir avec un sentiment accru de responsabilité afin de continuer à bâtir un avenir durable pour YVR, a déclaré Marion Town, directrice, Environnement, Administration de l’aéroport de Vancouver. Notre plan reconnaît l’importance de réduire davantage l’empreinte environnementale de YVR et de collaborer avec nos nombreux partenaires commerciaux pour appuyer leurs objectifs en matière de lutte contre les changements climatiques. »

YVR se veut un chef de file en matière de durabilité parmi les aéroports du monde et souhaite élaborer un PGE tous les cinq ans en vue d’exposer ses priorités environnementales. Dans le cadre de son plan précédent, YVR a pris un certain nombre de mesures pour réduire l’incidence sur l’environnement de ses activités, parvenant ainsi avec succès à diminuer ses émissions, sa consommation d’eau ainsi que le volume de déchets acheminés vers les sites d’enfouissement. YVR a également investi dans l’une des plus grandes installations géothermiques au Canada afin de renforcer sa capacité de continuer à réduire les émissions de carbone, en plus de devenir le premier aéroport au monde à obtenir la certification Salmon-Safe 

Le PGE 2020-2024 de YVR s’appuie sur le succès du plan précédent et, en plus de la réduction des émissions de carbone, présente des objectifs clairs et mesurables afin de poursuivre les efforts déployés visant à conserver l’eau, à réduire la production de déchets et à améliorer la santé des écosystèmes. Plus précisément, les cibles pour YVR au cours des cinq prochaines années sont les suivantes :

  • Devenir carboneutre en 2020 et atteindre un bilan d’émission nul d’ici 2050.
  • Réduire la consommation d’eau de 50 % pour l’ensemble de Sea Island par passager.
  • Détourner 60 % de nos déchets des sites d’enfouissement.
  • Continuer d’améliorer et de protéger l’écosystème de Sea Island, notamment en conservant la certification Salmon-Safe.

Pour en savoir plus sur le PGE 2020-2024 de YVR et consulter la liste complète de ses initiatives environnementales, ainsi que les réussites obtenues dans le cadre du plan précédent, consultez yvr.ca/environnement.

We use cookies to improve user experience, and by using this site, you consent to the use of cookies. Learn more and how to manage your preferences on our Privacy page.