Passer au contenu principal

YVR – Porte d’entrée de la nouvelle économie

Nous sommes à un moment charnière de l’histoire de YVR : nous relevons les défis associés à la COVID-19 tout en saisissant de nouvelles occasions. Il s’agit d’une époque dont nous nous souviendrons sans doute dans les décennies à venir, soulignant l’évolution constante de notre aéroport.

L’année 2020 nous montre bien que les changements fondamentaux créent de nouvelles voies. Pour YVR, cette évolution est évidente dans plusieurs phases historiques : de notre création en 1931 à 1992, lorsque le gouvernement fédéral a géré les opérations et établi l’aéroport comme un lien national vital, de 1992 à 2020, lorsque l’Administration a pris en charge la gestion et a guidé YVR dans sa croissance exceptionnelle; et maintenant, une nouvelle ère, marquée par l’apparition de la COVID-19.

Nous nous trouvons en plein changement de paradigme, et tout comme de nouvelles idées en 1992 ont préparé le terrain pour le succès, nous avons maintenant l’occasion de nous pencher sur le type d’aéroport que nous voulons être. En 2020, nous nous sommes efforcés de trouver des façons d’être plus novateurs, plus durables et plus bénéfiques pour notre région. Ce travail continu a permis d’élaborer une nouvelle stratégie qui s’appuie sur nos succès précédents tout en orientant l’aéroport vers son nouvel objectif : devenir une porte d’entrée de la nouvelle économie.

Pour nous assurer que nous répondons aux besoins de notre région, nous commencerons à mettre à l’essai de nouvelles initiatives en 2021. Nous évaluerons ces initiatives en fonction d’un éventail d’objectifs axés sur des domaines comme la collectivité, les finances et les changements climatiques. Par exemple, nous cherchons des façons de favoriser l’innovation et d’adopter des changements technologiques. Nous travaillons à la création d’un jumeau numérique de YVR, qui est une réplique de biens physiques, de processus ou de services. Ce travail présente une vaste gamme de possibilités futures : de l’évaluation de la façon dont nous pourrions modifier les plans des aérogares pour tenir compte des tests rapides de la COVID-19, à la mise à l’essai de l’efficacité des caractéristiques d’accessibilité, ainsi qu’à l’optimisation de nos mouvements sur le terrain d’aviation pour réduire les GES.

Nous nous penchons également sur la façon dont nous pouvons faire de l’aéroport une importante plaque tournante du commerce. Pour ce faire, nous devons non seulement appuyer le transport de marchandises clés, mais aussi favoriser un écosystème qui offre un grand potentiel économique à notre région. Nous prévoyons réaliser cet objectif en améliorant l’infrastructure aéroportuaire pour soutenir nos installations de fret et en préconisant l’établissement d’une zone de libre-échange.

Ce ne sont là que quelques exemples de ce que nous voulons dire lorsque nous parlons de « porte d’entrée de la nouvelle économie ». C’est une vision ancrée dans la réalité et inspirée par les possibilités futures. Nous sommes enthousiastes à l’idée de travailler à un avenir dans lequel notre aéroport desservira notre région de la meilleure façon possible, comme il l’a toujours fait.

Nous aurons bientôt plus à vous communiquer sur notre stratégie. Entre-temps, si vous avez des idées à partager, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Tamara Vrooman
Présidente et chef de la direction
Administration de l’aéroport de Vancouver

We use cookies to improve user experience, and by using this site, you consent to the use of cookies. Learn more and how to manage your preferences on our Privacy page.