Passer au contenu principal

YVR obtient la cote de crédit AA pour la douzième année consécutive

L’Administration de l’aéroport de Vancouver détient l’une des notes de crédit les plus élevées au monde pour un aéroport.

L’agence de notation Standard & Poor’s a confirmé qu’elle maintient la cote de l’Administration de l’aéroport de Vancouver à AA pour les dettes de premier rang à long terme non garanties. En conservant sa cote AA pour une douzième année consécutive, YVR est l’un des aéroports les plus efficaces et financièrement stables en Amérique du Nord.

« Le maintien de la cote de crédit AA année après année est un véritable témoignage du succès et de la viabilité de notre modèle d’aéroport canadien unique, exploité en tant qu’organisme à but non lucratif », a déclaré Glenn McCoy, premier vice-président, Stratégie, et chef de la direction des Finances de l’Administration de l’aéroport de Vancouver. « Notre réussite financière reflète les efforts de notre équipe incroyable, dont la passion et l’innovation continuent de faire de YVR un aéroport de premier plan et de classe mondiale ».

Le succès de YVR est attribuable à une équipe de gestion novatrice qui concentre ses efforts à fournir des solutions commerciales uniques et des tarifs concurrentiels aux partenaires d’affaires. YVR se concentre fortement sur le développement des revenus ne provenant pas du secteur aéronautique, qui représentaient plus de 50 % des revenus de l’Administration de l’aéroport en 2016. Les sources de revenus ne provenant pas du secteur aéronautique comprennent les ventes des bornes primées BORDERXPRESSMC, la plus importante solution de contrôle frontalier au monde, et les ventes des boutiques hors taxes et des boutiques de marque McArthurGlen de l’aéroport de Vancouver.

Le succès de YVR est également attribuable au modèle de gouvernance unique qui permet à tous les profits générés d’être réinvestis dans les activités, la maintenance et les projets de l’aéroport. En y combinant de solides sources de revenus ne provenant pas du secteur aéronautique, YVR a continué de maintenir les frais d’améliorations aéroportuaires les plus bas de tous les principaux aéroports du Canada, et a réduit les tarifs et les surcharges des compagnies aériennes de 15 % pour atteindre les tarifs les plus bas de tous les principaux aéroports du Canada et les aéroports concurrents des États-Unis.

YVR poursuit son engagement envers la gestion responsable de la dette alors que nous abordons le Flight Plan 2037 – le plan d’immobilisations, le plan des aérogares et le plan financier futurs de l’aéroport. Ces plans incluent l’agrandissement des aérogares, l’ajout de nouvelles voies de circulation et d’un système géothermique et l’amélioration des routes et des ponts menant à Sea Island, ce qui aidera YVR à accueillir les quelque 35 millions de passagers attendus à l’aéroport chaque année d’ici 2037.

« La création d’un aéroport viable de classe mondiale exige une santé financière solide, ce qui est l’une des responsabilités fondamentales de l’Administration de l’aéroport en tant qu’organisme communautaire engagé à fournir des avantages économiques à notre province », a déclaré Glenn McCoy. « La qualité de notre planification financière se reflète dans notre cote de crédit constamment élevée, qui figure parmi les plus élevées au monde. »

Des renseignements complets sur les données financières de 2016 de YVR sont accessibles dans le document 2016 Annual & Sustainability Report.