Passer au contenu principal

La bande indienne Musqueam et l’Aéroport international de Vancouver signent un accord mémorable à leur avantage mutuel

Un accord marquant par des investissements et des débouchés communs fait honneur à leur lien réciproque
 Aujourd’hui, la bande indienne Musqueam (les Musqueam) et l’Aéroport international de Vancouver (YVR) ont signé l’Accord sur la durabilité et l’amitié entre YVR et la bande indienne Musqueam, une entente de 30 ans fondée sur l’amitié et le respect visant à instaurer pour notre collectivité un avenir durable et mutuellement bénéfique. Les Aînés, le chef et le conseil de bande, le conseil d’administration et leurs partenaires d’affaires se sont joints aux célébrations, soulignées par la signature officielle de l’accord, la prestation de chants traditionnels du peuple Musqueam à l’aéroport, suivies par un banquet, une citation de témoins et un échange de cadeaux au pavillon culturel Musqueam.

« L’amitié entre la bande indienne Musqueam et l’aéroport de Vancouver est extrêmement importante pour notre peuple », a déclaré le chef Wayne Sparrow. « L’aéroport est situé sur nos terres ancestrales et nous tirerons tous parti d’une relation positive. Cet accord fournit aux Musqueam d’importantes occasions d’étude et d’emploi à l’aéroport; il leur donne une voix au chapitre de l’expansion future, des améliorations environnementales, de la restauration et du soutien financier qui permettront à notre peuple de faire fructifier sa base économique et de réinvestir dans sa propre communauté. »

L’Accord sur la durabilité et l’amitié entre YVR et la bande indienne Musqueam se fonde sur les quatre piliers de la durabilité – social, économique, environnemental et gouvernanciel. L’accord reconnaît la nature évolutive des relations entre l’Aéroport international de Vancouver et les Musquam, fondées sur l’éducation, l’emploi, le partage des revenus, et instaure un protocole d’engagement pour l’expansion à long terme et le soutien aux activités de l’établissement.

Craig Richmond, président et chef de la direction, Administration de l’aéroport de Vancouver, a ajouté : « C’est une journée incroyable où nous soulignons l’évolution de notre relation avec le peuple Musqueam. Nous sommes fiers d’envisager un avenir où nous continuons d’apprendre et de croître ensemble pour le bien économique et social de la région. La célébration de cette nouvelle avancée stimulante avec nos amis n’est pas seulement bonne pour les affaires – mais c’est la meilleure façon pour l’Aéroport international de Vancouver de progresser en même temps que le milieu qu’il dessert. »

Certaines des particularités de l’accord ouvrent une voie à l’éducation et à l’emploi par un certain nombre de bourses et de nouveaux emplois, elles engagent un pour cent du revenu annuel de l’aéroport, prévoient la désignation et la protection des ressources archéologiques, le soutien aux activités actuelles et à l’expansion à long terme de l’établissement.

L’Aéroport international de Vancouver et la bande indienne de Musqueam occupent tous les deux le territoire traditionnel de cette Première nation. Les Musqueam ont joué un rôle essentiel dans plusieurs domaines des affaires et des activités de l’Aéroport international de Vancouver, depuis la gestion du bruit et des conseils consultatifs environnementaux jusqu’à l’engagement culturel et la planification de l’expansion.

Pour être officialisé, l’accord doit faire l’objet d’une consultation des membres de la bande avant la fin juillet.  De plus amples renseignements sur l’Accord sur la durabilité et l’amitié entre YVR et la bande indienne Musqueam figurent dans un document d’information officiel à la page www.yvr.ca.