Passer au contenu principal

LE PARTENARIAT DES AÉROPORTS CANADIENS LANCE UN SITE WEB DESTINÉ À LA SENSIBILISATION DES RISQUES ASSOCIÉS À LA VENTE DES AÉROPORTS

Aujourd’hui, un partenariat regroupant les aéroports de Calgary, d’Ottawa et de Vancouver, a lancé un site Web qui souligne les risques de la vente des aéroports du Canada à des intérêts privés désireux d’en faire des entreprises à but lucratif.

Étant donné que le gouvernement fédéral contemple de vendre les principaux aéroports canadiens, ce site Web servira à éduquer les Canadiens des répercussions négatives que cette vente aurait sur les voyageurs et les communautés. Une pareille vente ne manquera pas de faire grimper le coût du transport aérien pour les passagers, d’entraîner la disparition des intervenants locaux au sein des conseils d’administration des aéroports et de miner la compétitivité économique du Canada.

Les aéroports du Canada sont une réussite. Dans les années 1990, les principaux aéroports du pays ont été privatisés par le gouvernement fédéral et leur responsabilité a été confiée à des administrations aéroportuaires sans but lucratif ayant pour mandat de contribuer à la croissance économique et de promouvoir le développement des communautés desservies par ces aéroports. Aujourd’hui, les principaux aéroports du Canada ne reçoivent aucune aide financière du gouvernement fédéral. En fait, ils versent annuellement au gouvernement fédéral plus de 1 milliard de dollars sous forme de loyers et d’autres frais.

« Le Canada est reconnu pour être doté de l’une des meilleures infrastructures aériennes et des aéroports parmi les mieux gérés au monde, et nous en sommes très fiers », a souligné Craig Richmond, président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport de Vancouver. « Notre succès, dit-il, tient en partie au modèle de gouvernance sans but lucratif et communautaire de nos aéroports. Le modèle actuel fonctionne, à la fois pour les passagers et pour les communautés que nous desservons. »

Le gouvernement fédéral contemple de transformer les aéroports en entreprises à but lucratif et considère diverses options pour vendre les principaux aéroports du Canada à des investisseurs privés.

« Il est important que les Canadiens comprennent comment le modèle actuel a permis aux aéroports de connaître un essor », a insisté Mark Laroche, président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport international d’Ottawa. « Grâce à ce modèle, nos passagers ont droit à des installations de première classe, bénéficient d’une gestion prudente et d’un service à la clientèle réputé dans le monde entier, et nos communautés en retirent un important avantage économique. Il est dans notre intérêt collectif de nous assurer du succès continu de nos aéroports. »

« Les administrations aéroportuaires réinvestissent chaque cent gagné dans nos aéroports et ces investissements nous ont donné parmi les meilleures installations aéroportuaires au monde, mais nos activités ne se limitent pas à construire des pistes et des aérogares. Nous sommes étroitement liés aux communautés où nous sommes établis, oeuvrons de concert avec nos partenaires à mettre au point des stratégies qui contribuent à l’essor économique de nos villes et de nos régions », souligne Bob Sartor, président et chef de l’Administration aéroportuaire de Calgary. « Nous lançons cette campagne afin de sensibiliser les Canadiens aux répercussions qu’aura la vente de nos aéroports pour les voyageurs et les communautés régionales advenant que le gouvernement fédéral opte pour cette décision. »

Les Canadiens sont invités à s’informer davantage sur l’impact qu’aurait la vente des aéroports du pays à des investisseurs privés en consultant le site cessonslaventedesaeroports.ca.