Passer au contenu principal

UNE IDÉE PEU LUMINEUSE : HAUSSE DE L’UTILISATION DE LASERS EN DIRECTION D’AÉRONEFS

Des partenaires du domaine de la sécurité aérienne unissent leurs forces afin de sensibiliser la population aux dangers liés à l’utilisation des pointeurs laser

Aujourd’hui, l’Administration de l’aéroport de Vancouver (YVR), la Gendarmerie royale du Canada (GRC) et Transports Canada ont uni leurs forces pour contrer le nombre croissant d’incidents dans le cadre desquels des lasers sont pointés en direction d’aéronefs dans la région du Lower Mainland. Dans la foulée de la campagne nationale lancée par Transports Canada, YVR et la GRC passeront l’été à renseigner la population sur les risques liés à l’utilisation de lasers pour pointer un aéronef et sur la marche à suivre pour signaler de tels incidents.

 « La hausse du nombre d’incidents impliquant la projection de lasers sur des aéronefs au sein de notre communauté est une tendance troublante et inquiétante, explique Craig Richmond, président et chef de la direction de l’Administration de l’aéroport de Vancouver. Comme la sécurité est au cœur de toutes les activités d’YVR, nous demandons au public de cesser de pointer des lasers sur les aéronefs et de signaler tout incident de ce genre à la police. Ne pointez pas de laser vers un aéronef. »

 En 2014, en Colombie-Britannique, des lasers ont été pointés vers des aéronefs à 80 reprises. Cinquante-deux des incidents se sont produits à YVR. À l’échelle du pays, 502 incidents de ce genre ont été déplorés en 2014, ce qui représente une hausse de 43 pour cent en deux ans. Les lasers sont habituellement pointés vers des aéronefs qui se déplacent à basse vitesse, pendant les délicates manœuvres de décollage et d’atterrissage. Le faisceau d’un laser pointé vers le poste de pilotage d’un aéronef peut non seulement distraire le pilote, mais également l’aveugler temporairement, ce qui représente un risque important pour la sécurité des pilotes et des passagers. Les hélicoptères sont particulièrement vulnérables à ce genre d’attaques puisque leur vitesse de croisière est nettement inférieure et qu’ils volent à plus basse altitude.

 « Les pointeurs laser ne sont pas des jouets et constituent une menace réelle pour la sécurité aérienne, déclare le sergent Cam Kowalski, de la GRC de Richmond. Les services de police de partout au pays accordent la plus haute priorité aux attaques au laser dans le cadre de leurs interventions opérationnelles. Les personnes soupçonnées de pointer des lasers en direction d’un aéronef font preuve d’insouciance et d’un mépris flagrant pour la sécurité des pilotes, des passagers et des collectivités adjacentes aux aéroports. Les personnes arrêtées seront poursuivies en vertu des lois fédérales et provinciales et seront passibles de lourdes amendes ainsi que d’une peine d’emprisonnement. »

 YVR passera l’été à sensibiliser la population quant aux dangers que représente l’utilisation de lasers en distribuant des documents à ce sujet dans les festivals et en diffusant de l’information à ce propos dans les médias sociaux. Les activités de sensibilisation aux dangers que représentent les lasers de la campagne nationale de Transports Canada se dérouleront en grande partie dans la région du Lower Mainland, qui constitue l’une des principales collectivités visées. Une vue d’ensemble de la campagne de Transports Canada est accessible à l’adresse suivante: www.tc.gc.ca/PasBrillant.

 « Il me semble que c’est une évidence : pointer un laser vers n’importe quelle partie d’un aéronef est dangereux. La campagne de sensibilisation permettra à la population canadienne de mieux comprendre les risques et les conséquences graves liés à l’utilisation d’un laser pointé en direction d’un aéronef. En travaillant en étroite collaboration avec nos partenaires, nous pouvons contribuer à réduire le nombre d’incidents dans les aéroports du Canada », a déclaré l’honorable Alice Wong, ministre d’État (Aînés) du gouvernement du Canada.

 Toute personne témoin d’un incident impliquant un laser pointé en direction d’un aéronef doit le signaler aux services d’urgence (9-1-1). Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez consulter www.yvr.ca ou www.tc.gc.ca/PasBrillant.

Pour de plus amples renseignements:
Relations avec les médias – YVR
604 880 9815; media_relations@yvr.ca
Twitter : @yvrairport 

GRC de Richmond, Relations avec les médias
604-313-5277 
cam.kowalski@rcmp-grc.gc.ca