Passer au contenu principal

FAQ

Puis-je fumer ou vapoter du cannabis à YVR?

YVR offre un environnement sans fumée à l’intérieur de ses aérogares — en tout temps et pour toutes les substances. Les personnes qui veulent fumer ou vapoter du cannabis peuvent le faire dans des zones réservées aux fumeurs, à l’extérieur des aérogares, dans des zones clairement délimitées. 

Puis-je acheter du cannabis à YVR?

Non. YVR ne vend ni cannabis ni produits du cannabis.

Puis-je prendre du cannabis avec moi si je passe par YVR sur un vol intérieur?

Si vous voyagez avec du cannabis au Canada, sachez que les lois peuvent varier selon la province et le territoire. Vous avez la responsabilité de connaître les lois sur le cannabis partout où vous voyagez.

Puis-je prendre du cannabis avec moi si je passe par YVR sur un vol à l’extérieur du Canada?

Sachez qu’il est illégal de franchir les frontières avec du cannabis.

Puis-je apporter mes accessoires pour le cannabis avec moi?  

Il incombe aux personnes qui passent par l’aéroport de Vancouver de comprendre et de respecter toute la réglementation locale, provinciale, fédérale et internationale applicable concernant le transport et la possession de cannabis et d’accessoires pour le cannabis.

On m’a prescrit du cannabis comme médicament. Puis-je l’apporter sur mon vol?

C’est une réponse complexe. Veuillez consulter le site Web de l’ASFC sur la légalisation du cannabis ici

Puis-je fumer ou vapoter du cannabis pendant les escales?

Les aérogares de YVR sont des zones exemptes de fumée et de vapeurs en ce qui a trait à toutes les substances. Fumer ou vapoter de quelque façon que ce soit n’est permis que dans les zones désignées à l’extérieur de nos aérogares. Veuillez prendre note que les voyageurs qui quittent les zones sécurisées sont priés de se soumettre aux contrôles de sécurité et de douanes standard avant de réintégrer les zones sécurisées.

Puis-je consommer du cannabis avant de prendre l’avion?

Le cannabis et sa consommation sont illégaux dans de nombreux pays vers lesquels YVR offre des vols. Vous avez la responsabilité de connaître les lois sur le cannabis partout où vous voyagez. N’oubliez pas que l’aéroport YVR est un aéroport de précontrôle des douanes des États-Unis. Si vous prenez un vol à destination des États-Unis, dans la plupart des cas, vous passez par le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis à YVR avant de monter à bord de votre vol. Il est illégal de transporter ou d’être sous l’influence du cannabis en vertu de la loi américaine.

Où puis-je me débarrasser de mon cannabis à YVR?

Les voyageurs qui prennent l’avion pour se rendre aux États-Unis ou à l’étranger sont encouragés à laisser leur cannabis chez eux. Sachez qu’il est illégal de franchir les frontières avec du cannabis.

Des boîtes d’amnistie sont-elles disponibles à YVR?

Non. Fournir et maintenir des boîtes d’amnistie contreviendrait aux limites de possession prévues dans les lois fédérales et provinciales actuelles. YVR collabore avec d’autres aéroports canadiens pour explorer la possibilité d’une exemption en vertu de la loi pour permettre les boîtes d’amnistie et YVR pourrait choisir d’installer des boîtes d’amnistie en attendant le résultat. Il est illégal de traverser les frontières internationales avec du cannabis, et on demande aux passagers qui voyagent à l’étranger de laisser leur cannabis à la maison ou de s’en débarrasser avant de venir à l’aéroport.

Comment est-ce que YVR surveillera-t-elle l’intoxication?

La surveillance et l’application de la loi liées à la consommation et à la possession de cannabis relèvent du mandat des organismes chargés de l’application de la loi. Il incombe aux personnes qui passent par l’aéroport de Vancouver de comprendre et de respecter toute la réglementation locale, provinciale, fédérale et internationale applicable concernant le transport et la possession de cannabis, en tout temps. 

Me refusera-t-on l’embarquement si j’ai les facultés affaiblies par le cannabis? Comment déterminerez-vous l’intoxication? 

Nous recommandons aux passagers de s’assurer auprès de leurs compagnies aériennes qu’ils comprennent bien leurs règles et leurs politiques. 

Est-ce qu’on me refusera l’entrée aux États-Unis si je travaille dans l’industrie du cannabis?

Selon le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, un citoyen canadien qui travaille dans le secteur du cannabis au Canada ou qui en favorise la distribution et qui se rend aux États-Unis pour des raisons qui n’ont aucun lien avec cette industrie sera généralement admis aux États-Unis. Cependant, si on découvre qu’un voyageur se rend aux États-Unis pour une raison liée à l’industrie du cannabis, il pourrait ne pas être admis. De plus amples renseignements sont disponibles ici.

Qu’arrive-t-il si je voyage avec du cannabis à bord d’un vol intérieur et que nous sommes détournés vers les États-Unis?

Les passagers doivent être conscients que des situations imprévues peuvent se produire et qu’elles obligent les vols intérieurs à se rediriger vers un aéroport américain, où l’arrivée en possession de cannabis n’est pas légale. Dans ce cas, les lois américaines s’appliqueraient. Le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis affirme que les passagers qui arrivent à un point d’entrée américain en violation de cette loi peuvent se voir refuser l’admission, faire l’objet d’une saisie, d’amendes et d’une arrestation. Il est recommandé que les passagers comprennent les politiques de leur compagnie aérienne, car vous pourriez être responsable des conséquences, y compris du paiement de votre vol de retour à la maison.

Le vapotage de cannabis est-il permis à YVR?

Vous pouvez vapoter du cannabis dans des zones désignées pour fumer, à condition de le faire conformément aux lois applicables.

Le vapotage du cannabis n’est-il pas illégal?

 Il n’y a pas d’interdiction générale du vapotage du cannabis séché. La légalité de votre vapotage dépend notamment du type de produit de cannabis que vous consommez. Si vous choisissez de vapoter du cannabis à YVR, il vous incombe de vous assurer que vous le faites tout en respectant les lois applicables.

We use cookies to improve user experience, and by using this site, you consent to the use of cookies. Learn more and how to manage your preferences on our Privacy page.