Passer au contenu principal

Surveillance et réduction

YVR a installé plus de 20 postes de surveillance du bruit dans la région du Grand Vancouver. Les exploitants d’aéronefs utilisent nos procédures d’atténuation du bruit, publiées dans le document Canada Air Pilot (CAP 2) afin de réduire le bruit lié à leurs activités.

Surveillance du bruit

YVR combine les données recueillies à l’aide des postes de surveillance du bruit aux données radar sur les itinéraires de vol (fournies par NAV CANADA). Cette information nous aide à évaluer le milieu sonore qui entoure l’aéroport. Elle permet aussi de comparer le bruit lié aux opérations aériennes à celui qui provient d’autres sources dans la région.

Atténuation du bruit

Les procédures d’atténuation du bruit précisent les procédures de départ et d’arrivée, les pistes assignées, les limites d’altitude et les restrictions en matière de vols de nuit. En vertu du Règlement de l’aviation canadienne, les transporteurs aériens qui ne respectent pas les procédures d’atténuation du bruit s’exposent à des mesures d’application de la loi et à des amendes de Transports Canada, Aviation civile.

Tous les aéroports internationaux canadiens ont mis en place des restrictions et des procédures pour réduire le bruit nocturne.

Procédures d’atténuation du bruit visant à réduire le bruit nocturne

  • Exigences d’approbation préalable au décollage d’aéronefs à réaction évalués à plus de 34 000 kg (poids maximal au décollage), quel que soit le poids réel au décollage, entre minuit et 6 h
  • Système de pistes préférentielles visant à faire passer tout le trafic aérien, au départ et à l’arrivée, au-dessus du détroit de Géorgie (si les conditions météorologiques le permettent)
  • Virages anticipés et procédures de guidage spéciales pour certains types d’aéronefs visant à réduire au minimum les vols au-dessus de régions habitées
  • Fermeture de la piste nord entre 22 h et 7 h (sauf en cas d’urgence, pendant l’entretien ou en raison de la neige)