Passer au contenu principal

À propos du conseil

Le conseil compte quatre comités :

Le comité des finances et de la vérification veille à ce que l’Administration de l’aéroport de Vancouver dispose d’un système rigoureux de contrôles internes et de rapports financiers et se conforme aux lois et aux règlements applicables en matière de divulgation d’information financière. Ce comité examine les plans stratégiques, financiers et d’immobilisations et joue un rôle de premier plan dans la détermination des principaux risques opérationnels et dans l’examen du système de gestion des risques de l’entreprise.

Le comité de la gouvernance est chargé de veiller à ce que les pratiques de gouvernance du conseil améliorent le rendement de la société et à ce qu’elle soit transparente et responsable. Il élabore un plan à long terme pour la composition du conseil et examine annuellement les activités de l’Administration de l’aéroport de Vancouver en matière de relations avec les parties prenantes. Le comité de la gouvernance examine également les plans et les programmes utilisés pour veiller à ce que l’Administration de l’aéroport demeure responsable sur le plan environnemental et en conformité avec les lois et règlements environnementaux applicables.

Le comité des ressources humaines et de la rémunération oriente la stratégie de gestion des talents à long terme de l’Administration de l’aéroport de Vancouver et supervise les politiques en matière de ressources humaines et de rémunération, en veillant à l’existence d’un plan de perfectionnement et de relève ordonnée des cadres supérieurs et des autres employés clés. Il aide également le conseil à jouer son rôle dans la surveillance de la culture organisationnelle et à respecter la stratégie d’entreprise. 

Le comité de la planification et du développement aide le conseil à s’acquitter de ses responsabilités en matière de planification à long terme, y compris en ce qui concerne les plans stratégiques, directeurs et d’immobilisations. Il examine la viabilité, la portée, le calendrier et le budget des grands projets d’immobilisations. Il joue également un rôle de premier plan dans la détermination des risques et des possibilités stratégiques.

En outre, le conseil met périodiquement sur pied des groupes de travail chargés d’accomplir des tâches précises.

Durée des mandats

Nos administrateurs sont nommés pour un mandat de trois ans et peuvent être reconduits pour deux mandats supplémentaires, pour un total de neuf ans. Pour équilibrer la nécessité de renouvellement et de continuité, une exception permet à un administrateur de servir pendant une année supplémentaire si plus de deux administrateurs prennent leur retraite au cours d’une année donnée.

Entités proposant des candidatures

À l’heure actuelle, notre conseil compte 14 administrateurs, dont neuf sont nommés par des entités et quatre par la collectivité en général. Enfin, un siège est détenu par le président-directeur général de l’Administration de l’aéroport de Vancouver. Les entités proposant des candidatures comprennent :

  • L’institut des comptables agréés de la Colombie-Britannique – un administrateur
  • La Ville de Richmond – un administrateur
  • La Ville de Vancouver – un administrateur
  • L’association des ingénieurs et des géoscientifiques de la Colombie-Britannique professionnels – un administrateur
  • Le gouvernement du Canada – deux administrateurs
  • La Chambre de commerce du Grand Vancouver – un administrateur
  • Le Barreau de la Colombie-Britannique – un administrateur
  • Metro Vancouver – un administrateur

 

À l’exception du président-directeur général, tous les administrateurs sont indépendants. Ils n’ont aucun lien probant direct ou indirect avec l’Administration de l’aéroport de Vancouver ou ses filiales et sont indépendants de la direction. Nos administrateurs n’ont aucun intérêt, relation d’affaires ou toute autre relation qui pourrait, ou qui pourrait raisonnablement être perçue comme telle, nuire à la capacité d’un administrateur d’exercer son jugement de façon indépendante et d’agir dans l’intérêt supérieur de l’Administration de l’aéroport de Vancouver.

Chaque entité proposant des candidatures dispose de son propre processus de mise en candidature. Les entités proposant des candidatures ne peuvent pas nommer une personne qui travaille pour elles. De plus, les personnes détenant une charge élective ou dont la candidature est proposée pour une charge élective sont inadmissibles.

Engagement avec les entités proposant des candidatures et les parties prenantes

Le conseil veille à ce que l’Administration de l’aéroport de Vancouver communique de façon proactive avec ses entités proposant des candidatures et les autres parties prenantes. Pour favoriser une communication positive avec les entités proposant des candidatures, les administrateurs désignés établissent un plan de communication annuel avec leur entité. Le processus est décrit dans le guide du conseil et est examiné chaque année par le comité de la gouvernance. Ce processus officiel est complété par de nombreuses communications informelles.

Le mandat du comité de la gouvernance comprend également l’obligation d’examiner les relations avec les parties prenantes. Cette obligation inclut un examen annuel de la politique de communication de l’Administration de l’aéroport de Vancouver, des relations avec le gouvernement fédéral, les administrations locales, les collectivités avoisinantes et les partenaires commerciaux. Des exemples de la façon dont nous rendons compte à la collectivité se trouvent dans le guide du conseil. On peut trouver de nombreux exemples d’engagement communautaire dans le rapport annuel et rapport sur la durabilité de YVR de 2018, accessible au Yvr.ca/2018.

We use cookies to improve user experience, and by using this site, you consent to the use of cookies. Learn more and how to manage your preferences on our Privacy page.